• Accueil
  • > Non classé
  • > le Patriarcat Syrien Orthodoxe d’ Antioche et de Tout l’ Orient Notre Eglise Mère

7 août, 2011

le Patriarcat Syrien Orthodoxe d’ Antioche et de Tout l’ Orient Notre Eglise Mère

Classé dans : Non classé — andreadicaffa02 @ 17:34

LE PATRIARCAT SYRIEN ORTHODOXE D’ANTIOCHE
ET DE TOUT L’ORIENT

NOTRE EGLISE MERE

Nous ne prétendons pas à nous seuls être l’Eglise mais nous considérons que nous sommes une famille chrétienne de filiation orientale confessant l’Eglise Une, Sainte, Catholique et apostolique selon le crédo défini à Nicée, en 325, lors du 1er Concile œcuménique.
Ainsi partout où 2 ou 3 d’entre nous sont réunis en son Nom, nous sommes l’Eglise Orthodoxe (orthodoxe signifiant de juste doctrine ).

Notre Eglise (ecclésia = assemblée) est apostolique car fondée par l’apôtre Pierre, premier évêque d’Antioche avant d’être évêque de Rome. C’est à Antioche, la grande métropole de l’Orient d’alors que les « gentils » ( les non juifs ) furent admis pour la première fois dans l’Eglise et que le nom de « Chrétiens  » fut porté (Actes des Apôtres 11, 19-26).

Le Royaume d’Edesse était le premier bastion d’Antioche non hellénisée, dont la religion prépondérante était celle des « mages ». Elle avait très tôt emboîté le pas aux premiers chrétiens. Souvenons nous avec joie des 3 rois « mages » venus adorer l’enfant Dieu, puis plus tard de la conversion du Roi Abgar invitant le Christ dans son Royaume et recevant des mains de Saint Addaï, l’un des 72 disciples : la missive de Jésus avec le « mandylion » (la Sainte Face) provenant d’un linge appliqué sur le visage du Seigneur.

Le Patriarcat syrien d’Antioche donna de nombreux saints : st Jacques l’intercesseur, martyr avec les 11 disciples au 3ème siècle, les 40 martyrs de Sébaste, St Eugène, St Dimet, St Georges, St Azazoel, St kyriakos et sa mère, St Sabo, St Abhaï, Sts Serge et Bacchus, Stes Barbara et Juliana, St Ephrem au 4ème siècle, St Rabbula, St Barsauma au 5ème siècle, St Aho et St Jacques Baradée au 6ème siècle, St Gabriel au 7ème siècle.

Son expansion l’amena au 7ème siècle à créer le Maphrian* de Perse avec 10 diocèses en Mésopotamie. Ce Maphrian s’étendit d’ailleurs jusqu’en Azerbaïdjan et en Afghanistan.

En 1665, les chrétiens de St Thomas du Malabar c’est à dire l’Eglise fondée par l’Apôtre Thomas en Inde, se trouvant décimée de son épiscopat par l’arrivée des Jésuites portugais, se rallièrent au Patriarcat Syrien d’Antioche et c’est depuis 1974 que l’Eglise de l’Inde du Sud a obtenu l’autonomie de son Maphrian.

Au 20ème siècle, l’Orient chrétien syrien a subi les persécutions constantes des Turcs musulmans dans un Etat Turc pourtant officiellement laïc et les Kurdes qui savent pourtant si bien se présenter en victimes, en ont été les principaux tortionnaires.
La population chrétienne est tombée en un siècle de 30% à 1% et en cette fin du 20ème siècle, les orthodoxes apostolique restés en Turquie sont encore victimes de vols, meurtres, destructions des récoltes et des maisons, enlèvements de leurs filles, etc… devant la passivité complice de l’administration locale.

* Maphrian = « fécondation » c’est à dire Evêque Métropolite Missionnaire

Laisser un commentaire

riogrande |
aidoCopro |
zokafric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'actue des starlette
| Pont Tracy-Lanoraie
| texia1904