• Accueil
  • > Non classé
  • > Saint Martin Saint de l’ Eglise Universelle et Patron des Policiers

11 novembre, 2011

Saint Martin Saint de l’ Eglise Universelle et Patron des Policiers

Classé dans : Non classé — andreadicaffa02 @ 8:33

== AELF – http://aelf.org ==

Sommaire
* Office des lectures

——————
Date: 11 novembre 2011
Vendredi, 32ème semaine du Temps Ordinaire
Couleur: blanc – S. Martin de Tours, évêque

——————

 

——————
Vos dons nous permettront de développer le portail AELF et de continuer à proposer nos
services gratuitement pour tous. Chaque don, même modeste, compte !

Vous pouvez effectuer votre don en ligne (http://www.aelf.org/don),
ou encore par chèque bancaire ou postal adressé à :
AELF, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris

Hymne :Retournez-vous, voici l’Esprit

Retournez-vous, voici l’Esprit
Du Seigneur, au vent de la nuit,
Qui passe au monde ;
Accueillez-le, ne craignez rien ;
A la croisée de vos chemins,
Laissez-vous couvrir de son ombre.

N’alliez-vous pas vous desséchant
Dans vos lois de chair et de sang,
A perte d’être ?
Hébergez-le, vous renaîtrez,
Car Dieu travaille au plus secret :
Sa lumière luit aux ténèbres.

Ouvrez la fente de vos coeurs,
Et voyez celle du Seigneur,
L’arbre de vie ;
Rapprochez-les, restez greffés,
Buvez la sève désormais
Dont la plaie du Christ est remplie.

Et son Esprit brise les joints
Avec l’arbre mort du jardin
De sève humaine ;
Ne manquez pas ici le bond
Des derniers temps de création
Où l’amour de Dieu nous entraîne.

Ne rompez pas vos nouveaux liens :
Vous croîtrez avec l’Esprit Saint
Jusqu’à cette heure
Du Fils de l’homme éblouissant
Par tous les hommes de son sang
Qui l’auront choisi pour demeure.

Antienne

Seigneur, écoute ma prière, je frémis sous les coups de l’ennemi.

Psaume -( 54 – I)

2Mon Dieu, écoute ma prière,
n’écarte pas ma demande. *
3Exauce-moi, je t’en prie, réponds-moi ;
inquiet, je me plains.

4Je suis troublé par les cris de l’ennemi
et les injures des méchants ; *
ils me chargent de crimes,
pleins de rage, ils m’accusent.

5Mon cœur se tord en moi,
la peur de la mort tombe sur moi ; *
6crainte et tremblement me pénètrent,
un frisson me saisit.

7Alors, j’ai dit : « Qui me donnera des ailes de colombe ? +
Je volerais en lieu sûr ; *
8loin, très loin, je m’enfuirais
pour chercher asile au désert. »

9J’ai hâte d’avoir un abri
contre ce grand vent de tempête ! *
10Divise-les, Seigneur,
mets la confusion dans leur langage !

Antienne

Pour moi, vers Dieu j’appelle, et le Seigneur me sauvera.

Psaume -( 54 – II)

Car je vois dans la ville
discorde et violence : *
11de jour et de nuit, elles tournent
en haut de ses remparts.

Au-dedans, crimes et malheurs ;
12au-dedans, c’est la ruine : *
fraude et brutalité
ne quittent plus ses rues.

13Si l’insulte me venait d’un ennemi,
je pourrais l’endurer ; *
si mon rival s’élevait contre moi,
je pourrais me dérober.

14Mais toi, un homme de mon rang,
mon familier, mon intime ! *
15Que notre entente était bonne,
quand nous allions d’un même pas
dans la maison de Dieu !

[16]

Antienne

Décharge ton fardeau sur le Seigneur, il prendra soin de toi.

Psaume -( 54 – III)

17Pour moi, je crie vers Dieu ;
le Seigneur me sauvera. *
18Le soir et le matin et à midi,
je me plains, je suis inquiet.

Et Dieu a entendu ma voix,
19il m’apporte la paix. *
Il me délivre dans le combat que je menais ;
ils étaient une foule autour de moi.

20Que Dieu entende et qu’il réponde,
lui qui règne dès l’origine, *
à ceux-là qui ne changent pas,
et ne craignent pas Dieu.

21Un traître a porté la main sur ses amis,
profané son alliance : +
22il montre un visage séduisant,
mais son cœur fait la guerre ; *
sa parole est plus suave qu’un parfum,
mais elle est un poignard.

23Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
il prendra soin de toi. *
Jamais il ne permettra
que le juste s’écroule.

24Et toi, Dieu, tu les précipites au fond de la tombe, +
ces hommes qui tuent et qui mentent. *
Ils s’en iront dans la force de l’âge ;
moi, je m’appuie sur toi !

V/ Tu m’apprends le chemin de la vie,devant ta face, plénitude de joie.

Lecture : L’homme vêtu de lin- ( Dn 10, 1-21)

LETTRE DE SULPICE SÉVÈRE

Martin sut longtemps à l’avance qu’il allait mourir, et dit à ses frères que la disparition de son corps était imminente. Auparavant, il dut aller visiter la paroisse de Candes, car les clercs de cette Église étaient divisés et il désirait y rétablir la paix. Il n’ignorait pas qu’il était à la fin de sa vie, mais ce motif ne l’empêcha pas de partir, car il estimait que ses vertus atteindraient leur accomplissement s’il pouvait rendre la paix à cette Église.~Il demeura quelque temps dans ce bourg, ou plutôt dans église où il était allé. Après avoir rétabli la paix entre les clercs, alors qu’il projetait de rentrer au monastère, il sentit brusquement que ses forces l’abandonnaient. Il convoqua les frères et leur annonça qu’il allait les quitter. Alors tous furent accablés par la tristesse et la peine et se lamentèrent d’une seule voix : « Père, pourquoi nous abandonnes-tu ? À qui nous laisses-tu en faisant de nous des orphelins ? Des loups voraces vont assaillir ton troupeau. Maintenant que le pasteur est frappé, qui va nous défendre de leurs morsures ? Nous savons que tu désires rejoindre le Christ, mais tu es sûr de ta récompense et un peu de délai ne la diminuera pas. Aie plutôt pitié de nous que tu abandonnes. » Il fut ému par ces larmes, car il avait toujours été uni au Seigneur par une très tendre miséricorde, et l’on rapporte qu’il pleura ; mais, tourné vers le Seigneur, il ne répondit à ceux qui pleuraient que cette seule parole : « Seigneur si je suis encore nécessaire à ton peuple, je ne refuse pas le travail. Que ta volonté soit faite. » ~Quel homme au-dessus de tout éloge ! Il n’était pas vaincu par le travail, mais il ne serait pas vaincu par la mort, car il ne penchait davantage ni d’un côté ni de l’autre : il ne craignait pas de mourir, et il ne refusait pas de vivre ! il gardait les yeux et les mains levés vers le ciel, et ne permettait pas à son esprit héroïque d’abandonner la prière. Et comme les prêtres réunis autour de lui le priaient de soulager son corps en le changeant de côté : « Laissez-moi, mes frères, disait-il, laissez-moi regarder le ciel plutôt que la terre, afin que mon esprit s’oriente vers le chemin qu’il va prendre pour rejoindre le Seigneur. » Après avoir parlé ainsi, il vit que le démon se tenait près de lui : « Pourquoi restes-tu là, bête cruelle ? Tu ne peux rien attendre de moi, maudit; le sein d’Abraham va me recevoir. »En disant cette parole, il rendit au ciel son esprit. ~ Plein de joie, Martin est accueilli dans le sein d’Abraham, l’humble et pauvre Martin entre au ciel comblé de richesses.

R/Heureux l’homme qui met sa foidans le Seigneur.Sois fort et tiens bon,que le livre de la Loisoit toujours sur tes lèvres !Sois sans crainte ni frayeur :le Seigneur ton Dieuest avec toi partout où tu iras !Vous tous, disciples du Seigneur,fortifiez-vousdans la grâce du Seigneur Jésus !

Oraison

Dieu qui as été glorifié par la vie et la mort de l’évêque saint Martin, renouvelle en nos cœurs les merveilles de ta grâce, si bien que ni la mort, ni la vie ne puissent nous séparer de ton amour.

© AELF, Association Épiscopale Liturgique pour les Pays Francophones

Prière du Policier à Saint Martin

Grand Saint que la Police a l’honneur d’avoir comme Patron,
Dans le respect des Lois, aidez-nous à accomplir nos missions

Il arrive que nous ayons peur en intervention.
Que votre présence qui n’éloigne pas le danger protège les Policiers.

Pour l’assistance des personnes en danger
Ou les délinquants à interpeller,
Veillez à ce que cela soit dans la dignité,
Que nous soyons des exemples pour la société.

Face à la violence et pour se mettre en sécurité,
Si la force ou nos armes il faut utiliser
Préservez nous de la haine et de tous les excès
Que cela soit sans brutalité.

Le moment venu, quand nous regagnons nos foyers
C’est avec fierté qu’au long de la journée, à vos côtés,
Nous avons servi et protégé.

Si par malheur l’un de nous mourrait en activité,
Après lui avoir laissé une place près de vous au Paradis
Réconfortez sa famille, ses collègues et ses amis :
C’est en gardant la Paix qu’il nous a quitté.

Amen.

prière publiée dans le site Police et Humanisme

Une réponse à “Saint Martin Saint de l’ Eglise Universelle et Patron des Policiers”

  1. Saint Martin saint Patron des Policiers de France Communauté chrétienne des Policiers de France POLICE ET HUMANISME DIACRE CO-FONDATEUR ANDRÉ MAHE’

Laisser un commentaire

riogrande |
aidoCopro |
zokafric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'actue des starlette
| Pont Tracy-Lanoraie
| texia1904