• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 25 mai 2015

25 mai, 2015

Père « Mourad » Otage De « Daesh » !

Classé dans : Non classé — andreadicaffa02 @ 18:15

Père « Mourad » Otage De « Daesh » !

23/05/2015 dans MédiasTOPSECRET

mourad (1)

Un courriel tragique
ignoré par nos médias.

Le Père « Jacques Mourad » a été enlevé jeudi dans son monastère situé à 100km de Palmyre en Syrie, rapporte le Salon beige.
A 12h37, quelques heures avant son enlèvement, il a envoyé un email au site « Les amis de Mar Moussa » que nous publions :

« Ils ont tue beaucoup des gens en coupant les tetes, priez pour nous S.V.P »

« nous vivons en ce moment un temps difficile beaucoup de tension car les extremistes qui s’appellent « Daech » approchent de notre ville de Quaryatein après leur domination de Palmire ou ils ont tue beaucoup des gens en coupant les tetes
…c’est terrible ce que nous vivons…
aujourd’hui nous sommes la, demain on ne sait pas…
la vie devienne compliquée..
priez pour nous S.V.P »

Jacques.

le monastère de Saint Julien l'Ancien

le monastère de Saint Julien l’Ancien

Le Père « Jacques Mourad » a été enlevé jeudi au monastère de Saint Julien l’Ancien à Qaryatayn, à une centaine de kilomètres de Palmyre.

«Beaucoup d’hommes en armes sont arrivés cet après-midi.
Ils l’ont mis dans un véhicule et sont repartis.
Ils ont aussi pris sa voiture et son ordinateur.
Depuis, nous n’avons aucune nouvelle de lui»
,

a expliqué « Marie Rose », depuis Mar Elias.

«Maintenant, nous ne savons que faire. Nous n’avons aucun endroit où aller»,

ajoutait par téléphone « Marie Rose », qui indique qu’aucun bruit de combat ne secoue pour l’instant Qaryatayn.

Sous le choc, les membres de la petite communauté ont abandonné le monastère pour se réfugier chez l’habitant.

«La plupart des chrétiens ont quitté la ville »,

a expliqué « Marie Rose », qui a fui Alep il y a un an,

« pour nous [chrétiens], c’est de plus en plus difficile de nous sentir en sécurité ici.»

Le Père Jacques Mourad, un syriaque, est arrivé à Qaryatayn il y a une dizaine d’années pour faire revivre le monastère.
Il multipliait les gestes de rapprochement entre les différentes populations.

Avec la guerre, quelques centaines de personnes, chrétiens et musulmans, avaient trouvé refugé dans dans le monastère pour passer l’hiver.

«Il a fait des appels de fonds pour leur venir en aide, pour amener des citernes d’eau, des générateurs, des outils d’agriculture, afin que ces gens puissent rentrer chez eux»,

témoigne « Nadia Braendle » pour « Le Temps », qui travaille en Suisse au sein de l’association « Les amis de Mar Moussa ».

« Le Père « Jacques » est profondément Syrien en ce qu’il croit à la coexistence de tous.
Tenace, lumineux, il est guidé par l’amour des gens »

ajoute Nadia.

Il y a quelque mois, « Jacques Mourad » a négocié auprès du « Front Al-Nosra » la libération d’un jeune homme détenu en otage.
Il avait participé et obtenu un accord tacite entre l’armée syrienne et les groupes rebelles pour épargner le centre de Qaryatayn.

«A chaque étape de leur progression, les gens de « Daech » sont accueillis par des sympathisants qui ont préparé leur arrivée»,

explique un prêtre chrétien de la région.

Alain Leger pour « Dreuz.info »

 

http://www.dreuz.info/  du 23/05/2015

Nous joignons nos prières aux vôtres en cette veille de Pentcôte.

Il n’est pas nécessaire de se rendre en Turquie pour rejoindre « l’Etat islamique » et « Daech », il suffit de passer par l’Algérie.

Classé dans : Non classé — andreadicaffa02 @ 18:11

Islam

L’ Islam N’ Est Que De La « Dèche » !

militaire_djihadiste (1)

Direct « la Dèche »
par l’Algérie !

Il n’est pas nécessaire de se rendre en Turquie pour rejoindre « l’Etat islamique » et « Daech », il suffit de passer par l’Algérie.
C’est ce que nous apprend le journal algérien « El Watan » dans son édition de vendredi dernier.

« C’est encore un « Daech » ! »

Avait soupiré l’agent de la sécurité à son arrivée à l’aéroport.

« Début mai, un jeune homme a été interpellé à l’aéroport d’Alger.
Il a 25 ans, les yeux bleus et une petite barbe sous le menton.
  »

Il avait perdu l’un de ses bagages mais n’avait pas fait de réclamation et c’est grâce au contenu du sac à dos que le jeune homme a été retrouvé et convoqué car ce sac contenait un plan de l’Algérie, trois clés USB, un IPAD sur lequel on trouva des vidéos de scènes de décapitation et de flagellation organisées par des membres de l’Etat islamique, des cours d’islam radical et un adhésif contenant des produits chimiques suspects.
Il avait quitté la France, et plus précisément son département de la Loire, une semaine auparavant.
Le nouveau passager avait rejoint d’autres « barbus » dans la salle d’attente.

La majorité de ces « barbus », sont enrôlés dans des groupes terroristes sur place et rejoignent des camps d’entraînement avant de partir en opération.
Ils sont des centaines d’Européens convertis à rejoindre chaque année l’Algérie pour s’enrôler dans des « katibas » des régions de Tizi-Ouzou, Boumerdès, Tébessa, du Grand Sud ou de Bouira (où récemment l’Armée Nationale Populaire a abattu 25 terroristes d’ »Al Qaïda »).

Certains poursuivent leur route jusqu’en Libye et Syrie, en passant par la Tunisie.

Pour la plupart ce sont des Français, des Belges et des Allemands, des Européens de « souche » ou d’origine maghrébine, et ils n’ont aucune difficulté à entrer sur le territoire algérien.

Ils quittent l’Occident pour rejoindre des « Terres de djihad ».
Des terres où la guerre est justifiée parce qu’il faut appliquer la « charia » et instaurer une « dawla islamya ».

C’est le discours qu’on leur inculque dans leurs pays d’origine, notamment en France.

Selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, les candidats sont principalement originaires de six régions :
L’Ile de France, Rhône Alpes, PACA, Nord Pas-de-Calais, Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées.

Depuis les événements du 11 septembre, les Printemps arabes, les guerres en Libye, Syrie, Mali, Yémen, les affaires Mérah, Coulibaly et Kouachi, on a noté une forte montée en puissance de cet islam intégriste.

Ils sont recrutés principalement dans les prisons où ils sont repérés par des individus qui ont, eux aussi, l’habitude des prisons et connaissent les méthodes de recrutement.

Parmi les candidats on découvre de très nombreux récidivistes.

Selon des spécialistes algériens, les candidats au « djihad » tombent entre les mains de multirécidivistes  expérimentés qui leur font un lavage de cerveau.

Ils ressortent déterminés pour accomplir des attentats et cela malgré l’arsenal juridique mis en place.
Pour ces spécialistes, il est absolument nécessaire de construire des prisons et de trouver un système pour isoler les recruteurs des autres prisonniers afin qu’ils ne puissent approcher les futures recrues potentielles.

Selon l’islamologue « Kamel Chekkat », les jeunes qui sont pris dans cet engrenage n’écoutent plus les discours modérés.
Ils ont pour instruction de ne discuter avec personne qui pourrait les détourner de leur objectif.

Les Algériens ont compris que les Européens convertis sont plus dangereux que les autres et qu’ils sont le fer de lance du « djihad » dans lequel l’islam radical s’est lancé depuis quelques décennies.

Manuel Gomez

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/05/2015

riogrande |
aidoCopro |
zokafric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'actue des starlette
| Pont Tracy-Lanoraie
| texia1904